Panier
0,00 €

L’argent Colloïdal, un super antibiotique.

L’argent colloïdal, un super antibiotique

 Murielle Toussaint va vous présenter un peu plus en détails cet anti-infectieux hors pair, qui devrait faire partie de toutes les pharmacies familiales et qui a  pourtant été longtemps  interdit à la vente comme complément alimentaire en Union Européenne.

UN TRÈS VIEUX MÉDICAMENT
Ses propriétés anti-infectieuses étaient déjà connues durant l’Antiquité, notamment dans le traitement des plaies, des ulcères et des affections de la peau. Et son utilisation a traversé les âges sans prendre une ride : que ce soit pour le traitement des blessures de guerre, pour purifier l’eau de boisson, pour soigner les conjonctivites, les eczémas, les angines, les otites, les inflammations diverses et même le tétanos.

L’ENNEMI DES BACTÉRIES
L’argent colloïdal combat en effet la plupart des bactéries, des virus, des champignons, des levures et des parasites, y compris des bactéries très virulentes comme le redoutable staphylocoque doré, l’anthrax, le SARS, le pseudomonas aeruginosa, l’escherichia coli… et ce, sans que les bactéries ne puissent y développer de résistance, contrairement à ce qui se passe de plus en plus fréquemment avec les antibiotiques de synthèse.

L’ARGENT COLLOÏDAL, C’EST QUOI ?
L’argent est un élément naturel de notre organisme. Il en contient en effet 1 mg environ. Il fait partie des oligo-éléments dont notre corps a besoin pour fonctionner correctement. L’argent colloïdal est constitué de microscopiques particules d’argent (argent métallique et ions d’argent dans des proportions variables), entre 1 nanomètre et 1 micron, chargées électriquement, en suspension dans de l’eau déminéralisée. C’est une solution très stable qui se conserve sans problèmes plusieurs années.
Pour un maximum d’efficacité, l’argent colloïdal doit contenir un maximum de particules porteuses de charge électrique et celles-ci doivent être les plus minuscules possible.
L’argent colloïdal empêche littéralement les bactéries pathogènes de survivre. Il désactive l’ADN, les enzymes et les protéines de la bactérie sans pour autant nuire aux tissus sains, et il empêche les bactéries de se reproduire.
L’argent colloïdal peut être utilisé par voie orale, application locale, gargarisme, gouttes oculaires et nasales. Certains auteurs le recommandent également en prise quotidienne préventive en cas d’épidémie. L’argent colloïdal ne s’accumule pas dans l’organisme. Il est en effet éliminé naturellement, principalement dans les urines.

Sous quelle forme peut-on trouver de l’argent Colloïdal  ?

LIRE :
L’argent colloïdal. Un remède en or, de Jeanne Perros aux éditions Guy Trédaniel. 13 €

À savoir
Article précédent
Marché de L’Art L’Isle Adam
Article suivant
Macérât huileux de Calendula

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer