Livraison gratuite en France !   -10% dès 100€ d'achat !
Panier
0,00 €

Qu’est ce que le chémotype d’une huile essentielle ?

Le chémotype est « une entité chimique » au sein d’une même espèce de plante. cette notion introduite par Pierre Franchomme en 1975 et finalement reprise en 2006 par l’Union Européenne qui l’a officialisée en adoptant le règlement REACH qui sécurise la fabrication et l’utilisation des substances chimiques dans l’industrie européenne. Une « carte d’identité » pour différencier les huiles essentielles extraites de la même plante. Compte tenu de leur extraordinaire richesse en molécules biochimiques différentes, souvent plus de 200, (alcools, éthers, terpènes, aldéhydes, oxydes, esthers, coumarines, cétones, phénols etc.…), il est facile de comprendre que chaque huile essentielle possède plusieurs propriétés.

Les chémotypes sont repérés grâce a des analyses chromatographique et spectrométrique, qui reconnaissent et identifient la composition moléculaire qualitative et quantitative d’une huile essentielles.

Cette classification nous fournit des données scientifiques fondamentales et nous évite, de fait, des rixes de toxicité.

De plus, toutes les huiles essentielles sont plus ou moins antiseptiques. N’oublions pas que leur rôle initial est de protéger naturellement la plante contre les maladies, les invasions de parasites, etc…

Un exemple…

L’huile essentielle de thym

Thymus vulgaris révèle huit chémotypes différents classés d’après la molécule majoritaire présente à chaque fois. Si le chémotype est le thymus vulgaris contenant du thymol cela signifie que la molécule principale de cette huile essentielle est le thymol.

Si le chémotype est le thymus vulgaris à cinéol, cela signifie que la molécule principale est le cinéol. Spécifier quelle est la molécule majoritaire dans une huile essentielle est fondamental, car la zone d’action n’est pas la même : le thymol aura d’excellentes propriétés anti- infectieuses tandis que le cinéol décongestionnera les bronches et le système respiratoire. Pour information nous utilisons nous le thym à linalol. Un chémotype est donc une classification chimique, mais aussi biologique et botanique : l’origine géographique, le type de sol, la période de récolte, l’ensoleillement, l’altitude, le pays, le climat, le taux d’humidité, la saison influencent la composition de l’huile essentielle.

https://les-essentiels-isabelle.com/

À savoir
Article précédent
Quelle huile végétale pour ma peau ?
Article suivant
Les Huiles Essentielles indispensables pour vos vacances

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer