L'essentiel : votre bien-être !   Livraison gratuite en France
Panier
0,00 €

Recommandation concernant la prise de certaines huiles essentielles et le Coronavirus

Le week-end dernier , le ministre de la santé a déconseillé la prise d’anti-inflammatoires

et plus précisément des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) qui pourraient aggraver l’infection du COVID-19 (les personnes actuellement en cours de traitement ne doivent cependant pas le stopper sans en parler au préalable à leur médecin).

Certaines huiles essentielles sont anti-inflammatoires, et nous avons donc étudié la question en urgence.

Voici nos recommandations :

1. Par mesure de précaution, n’utilisez vraiment pas d’huile essentielle de Gaulthérie, qui est composée en grande partie de salicylate de méthyle, molécule proche de l’aspirine. Il ne faut pas l’utiliser pendant toute la durée de l’épidémie.

2. Evitez dans la mesure du possible les huiles essentielles contenant en

grande proportion les molécules suivantes : citronnellal, citrals,

chamazulène, beta caryophyllene, germacrène D, acétate de citronellyle.

En voici une liste, non exhaustive, mais qui couvre les huiles essentielles

les plus connues :

– Eucalyptus Citronné (citronnellal),

– Combava (citronnellal + acétate de citronellyle),

– Citronnelle de Java (citronnellal),

– Myrte Citronné (citrals (géranial et néral)),

– Lemongrass (citrals),

– Verveines (citrals)

– Mélisse (citrals).

– Achillée Millefeuille (chamazulène + beta-caryophyllene + Germacrène D),

– Tanaisie annuelle (chamazulène),

– Camomille Matricaire (chamazulène),

– Copaïba (beta-caryophyllene),

– Poivre Noir (beta-caryophyllene),

– Ylang Ylang (beta-caryophyllene, Germacrène D),

– Clou de Girofle (beta-caryophyllene),

– Hélichryse de Madagascar (beta-caryophyllene)

– Verge d’Or (Germacrène D)

– Gingembre (Germacrène D, curcumène, zingiberène).

Cette liste se veut être la plus complète possible mais elle n’est pas exhaustive. En cas de doute sur une huile essentielle, nous vous conseillons de prendre toutes les précautions et de ne pas l’utiliser. Nous souhaitons également préciser que nous nous sommes focalisés sur les huiles essentielles car ce sont les extraits naturels les plus concentrés en molécules actives. Du fait de leur infime concentration en molécules aromatiques, les plantes utilisées en tisane, les hydrolats ou les macérats de bourgeons ne sont pas concernés.

Il est bien-sûr toujours possible d’utiliser certaines huiles dont on parle beaucoup en ce moment :

-Ravintsara

-Niaouli

-Tea tree

-Eucalyptus Globulus / radiata

  • Les agrumes (orange douce, citron, bergamote, pamplemousse, mandarine) par contre pas d’exposition au soleil elles sont photosensibilisantes)

Entre autres…….

Prenez soin de vous

À savoir
Article précédent
La conservation des huiles essentielles
Article suivant
Marché de L’Art L’Isle Adam

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer